Être tuteur

Logo-ICPF-PSI-Certification-EXPERT-1Être tuteur, c’est assurer la transmission des compétences entre un professionnel doté d’une expertise à une personne en acquisition de savoirs. Pour transmettre les valeurs de l’entreprise, la particularité de son savoir faire, le tuteur doit comprendre son rôle et ses missions afin d’accompagner, au plus près, la personne engagée dans le processus. Dans le contexte du départ massif des seniors à la retraite, la pérennisation des savoirs devient un impératif pour l’entreprise.

 

Les prérequis

  • Être en situation d’accompagner des salariés dans le cadre de l’alternance ou d’intégrer de nouveaux collaborateurs en entreprise

Les objectifs pédagogiques

Connaître les rôles et les missions de tuteur dans le cadre d’un contrat de professionnalisation/d’apprentissage. Remplir ces tâches engendre des actions de formation en situation professionnelle en tant qu’évaluateur et accompagnant du salarié. Le tuteur est chargé du transfert de compétences et ce, dans un contexte générationnel.

Le programme de formation

Le contexte générationnel

Cette partie du programme aborde les notions de générations et de marketing RH : quels sont les enjeux ? Comment déployer et faire rayonner la marque employeur ? Quel est le rôle pivot du tutorat dans le marketing RH ? Zoomez sur cette génération Z hyper connectée afin de comprendre ses valeurs, ses paradoxes et sa vision de l’entreprise. Les repères économiques et sociaux sont différents et par conséquent l’approche managériale globale (les valeurs, les besoins, la communication, le management) n’est plus de mise. La ligne managériale opère aussi des changements avec l’intégration du CAPI tuteur. Celui-ci transmet sa vision, définit le cadre et donne du sens à l’action.

Le tutorat

Il est essentiel de mieux se connaître (sa motivation, ses registres sensoriels, etc) pour mieux accompagner le salarié dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage. Les quatre rôles du tuteur sont étudiés pour être mis en action en tenant compte des particularités du statut ; à savoir le cadre de la nouvelle loi et les repères historiques et sémantiques. Quatre domaines de compétences sont explorés : pédagogiques, relationnelles, encadrement, techniques.

Les missions du tuteur

Le rôle du tuteur débute dès le recrutement, avec l’élaboration de la fiche de poste et la sélection des outils de recrutement. Il se poursuit avec l’accueil et l’intégration du salarié (la préparation, le contrat moral, l’intronisation) puis la construction du parcours et les outils pour sa mise en application. Notamment au travers des différents entretiens pour l’évaluation et du management de situation.

Transmettre la compétence

Il s’agit d’étudier différentes approches (Katz et Cleveland), pour mieux comprendre les enjeux pour l’entreprise, le salarié, les pouvoirs publics et l’entreprise apprenante. C’est également découvrir les quatre modalités de transfert et une cinquième spécifique à l’ère du digital. Enfin, d’aborder les théories de l’apprentissage et de la dissonance cognitive.

La durée de formation

La technique formative utilisée sera le digital learning, où deux types de formation sont proposées pour un total de 40h de formation :

  • Présentiel ou accompagnement à distance : 16h
  • MOOC : 24h

Pour information il est possible de réaliser cette formation uniquement en présentiel ou en MOOC.

Reconnaissance

  • Attestation de capacités